LETTRE

Au Conseil communal de La Chaux-de-Fonds

Madame, Messieurs,

Savez-vous ce que la grande majorité de la population de la ville et du canton pense de vous ?
Non ?
Pas possible !

La grande majorité de la population de la ville et du canton pense que vous êtes des benêts - et c'est un euphémisme.

Ah, vous ne savez pas ce que veut dire euphémisme ?

Ça veut dire que: si je dis benoîtement que la majorité de la population pense que vous êtes des benêts, c'est qu'en réalité elle pense et dit tout haut et partout que vous êtes de sacrés couillons, que vous nous faites honte avec vos histoires et que vous devriez tous dégager.
Voilà ce qu'elle pense.
Et ne comptez pas sur vos copains de parti pour vous dire la vérité: comme vous, ils vivent dans une bulle de ronds-de-cuir.

D E C L A R A T I O N

Il y aurait peut-être un moyen de vous rattraper - un petit peu.

Et c'est de signer, vous et tout le Conseil général, une déclaration dans laquelle vous soulignez, trois fois en rouge, que le projet du Conseil d'Etat d'installation d'éoliennes vandalise TOUS les horizons du Haut.
Vous avez bien lu ? TOUS LES HORIZONS DU HAUT.

De plus, vous allez appeler la population du Haut à voter massivement et unanimement contre le projet gouvernemental et à plébisciter l'initiative.

A défaut, je puis vous assurer que, pour des milliers et milliers d'habitants (et de votants, n'est-ce pas!), ce sont les mots sacrés couillons qui deviendront le plus doux et caressant des euphémismes, innocent comme l'agneau qui vient de naître.

PS: Evidemment, embarquez vos collègues du Locle, de la Sagne, des Ponts et de la Vallée du Thermomètre, payez-leur (de votre poche) une bouteille et faites les signer. Mais je sais que, jamais, vous n'aurez le courage de lever le petit doigt.

vers le sommaire-2