Sortez vos comptes,
Messieurs les paysans ultra-éoliens
de la Joux-du-Plâne !...


Tant que vous n'aurez pas démontré le contraire - et ce sera infiniment difficile - nous considérerons, que vous êtes des pleureuses chargées (depuis longtemps d'ailleurs) par Suisse Eole puis par la société Greenwatt, de pleurnicher (à fendre les âmes citadines, sniff...sniff, et gouvernementales, sniff, sniff...) pour obtenir des éoliennes sur vos domaines.(Impartial/Express, samedi 5 avril.)

Non seulement vous êtes des pleureuses mais encore - et c'est légèrement vexant - vous nous prenez pour des couillons.

Suisse Eole a compris depuis longtemps que vous étiez le maillon faible, le ventre mou, les oisillons égosillés, les gros malins les plus faciles à duper de toute la chaîne.

Suisse Eole a compris depuis longtemps (et ce n'était qu'un jeu d'enfant) qu'il suffisait de faire crisser quelques gros billets sous votre nez pour vous convertir à la religion éolienne...

Vous voulez nous faire croire que vous avez les pieds dans la glèbe ?

Allons, soyons sérieux. Un peu.
Combien vous ont promis les arnaqueurs des vents ? 10'000 francs par an par machine ?
Minable. Ridicule.
25'000 francs ? Davantage ? Peu probable.
Ne discutez pas à moins de 50'000 francs. Evidemment, cela dépend d'abord de la production escomptée. Donc, plus les machines seront grandes, plus vos espoirs de gain vont gonfler...

De grâce, paysans de la Joux-du-Plâne, cessez vos singeries et jérémiades pro-éoliennes et dites clairement, simplement, honnêtement: "Tout ce qui nous intéresse, c'est le pognon. L'énergie et toute les salades de Greenwatt, on en a rien à foutre".
On peut parfaitement comprendre le raisonnement On peut même vous comprendre. Vous tentez le coup. Pourquoi pas ? C'est courant. L'hypocrisie et le léchage de cul tactiques sont aussi répandus que la poussière en ce bas monde.

Dans cette affaire, vous avez voulu jouer aux paysans madrés, aux rusés, aux plus malins. Or, les gogos, hélas, c'est vous. Vous ne voulez pas l'admettre, de peur de perdre la face ?

Une question encore: toutes vos subventions (la moitié de vos revenus), elles tombent du ciel, portées par les vents d'ouest ?
PS: S'agissant de la société "Eoliennes La Joux-du-Plâne-L'Echelette Sàrl" au capital de 69'000 francs, c'est un gag ou c'est une blague ?

vers le sommaire-1