DU GRAND CONSEIL, DES COURAGEUX, DES TIMORES ET DES CRABES-MOUTONS

Le 5 novembre dernier le Grand Conseil neuchâtelois (115 membres) a donc décidé, à la soviétique majorité de 98 voix contre 3 et quatre abstentions de sabrer le décret de 1966 et d'ouvrir toute grande la porte à la colonisation des crêtes par des d'éoliennes.

Les députés opposés à cette ignominie étaient:

Jean-Frédéric de Montmollin (PLR, Cressier),
Christiane Gloor (Verts, La Chaux-de-Fonds)
Daniel Ziegler (POP, La Chaux-de-Fonds ).

Ils ont sauvé l'honneur.

Se sont abstenus - ce qui n'est pas malin mais opportuniste: Théo Bregnard (POP, La Chaux-de-Fonds), Denis de la Reusille (POP, Le Locle), Patrick Hermann (Verts, La Chaux-de-Fonds) et Théo Huguenin-Elie (PS, La Chaux-de-Fonds).
Tout le reste s'est agglutiné dans le troupeau tondu depuis des mois par la propagande de Suisse-Eole. Fi les cornes !
On trouvera les résultats sur:
Résultats du vote

Un Grand Conseil médiocre, médiocre...

Le Grand conseil neuchâtelois actuel est l'un des plus mauvais de Suisse et probablement le plus bordélique avec celui du canton de Genève. Papoteur, indécis, versatile, sans vision à long terme, il manque terriblement de ces personnalités qu'on y trouvait encore il y a 30 ans, à droite comme à gauche, les Frédéric Blaser, Maurice Favre, André Sandoz ou Jean-François Aubert, entre autres.

Pris individuellement, les membres de cette morne assemblée ne sont certes pas vraiment de mauvais bougres ou bandits ou bougresses ou nigaudes. Mais réunis, mis en tas, ils deviennent crétins, futiles, crabes autant que moutons, bavards, paperassiers, corporatistes bornés, formalistes et ne cessent de faire la preuve que 115 députés, c'est simplement trois fois trop et que 37 (nombre premier intéressant!) suffiraient très largement.

De toute manière la moitié au moins des 115 députés actuels n'a simplement rien à faire et ne fait d'ailleurs rien dans ce carré de sable. Ils ne servent à rien sinon de ballast, de galerie et à faire accroire que les élections aboutissent à une représentation démocratique - ce qui est parfaitement faux.

Il n'a jamais été démontré que 37 (ou 17 ou 7) personnes (*) prennent, du fait même de leur nombre, des décisions plus judicieuses ou plus absurdes que 115.
En conséquence et en saine logique, 78 députés neuchâtelois au Grand Conseil, au moins, sont, outre coûteux, strictement inutiles.

Qu'ils poussent des cris d'orfraie devant cette démonstration ne change rien à son caractère implacable.

(*) Il est connu depuis les palabres préhistoriques que plus une assemblée compte de participants, plus le niveau intellectuel global et le sens critique des participants baissent.

vers le sommaire