touche pas à mes crêtes !

sommaire 2   sommaire 1   sommaire 3   La profanation

Message de M. Numa Droz, fils d'Eugène Droz et de Louise-Elise-Benguerel-dit-Perroud, Président de la Confédération, aux libéraux radicaux Neuchâtelois qui ont autre chose que des noisettes à la place des ... et plus que deux grains de café dans la coucourde



  • Lettre à des conseillers communaux qui volent bas en Haut

  • Un beau mensonge tout nu fait beaucoup plus d'effet qu'une vieille vérité habillée. Deuxième leçon du cours de menterie de Suisse Eole


    Lettre à un club alpin, très alpin, très alpin et très suisse, très suisse


    Le petit coin à Papy Bak(ounine)

    A l'arme, citoyens !
    Le gouvernement jette de la poudre aux vieux!


    La page-titre à laquelle vous avez échappé parce que certaines dames la trouvaient affreuse mais qui exprimait bien tout de même la rage sourde et profonde du site à l'encontre des éoliennes sur nos crêtes

    L'affichette à laquelle vous n'échappez pas...



    "Les consciences, Monsieur le Juge, c'est encore ce qui me coûtait le moins cher".

    Alphonse Gabriel "Scarface" Capone - lors de son procès (1931), parlant de la corruption des politiciens et de la police.



    QU'EST-CE QUE C'EST
    QUE CE SOUK ?

    DE LA COLONISATION DES CRETES ARC-JURASSIENNES PAR DES GENS QUI ASSIMILENT LES ARC-JURASSIENS A DES NEGRES ET DES BICOTS

    Le monde des agents énergétiques - pétrole, gaz, électricité et tout ce qui s'ensuit - est, partout, féroce.
    C'est un monde qui, en Suisse, manie entre 30 et 40 milliards de francs l'an. (Plus de 1000 milliards d'euros dans l'Union européenne).
    S'il se donne beaucoup de mal pour paraître poli(cé) voire soucieux de l'intérêt général, ses coups les plus courants sont les coups de Jarnac et fourrés. Le trafic d'influences, les manipulations et les collusions entre privé et public sont ses carburants quasi officiels.

    Si vous ne gardez pas ces données en tête, vous vous condamnez à ne rien comprendre.

    Si l'on peut choisir sa banque, son médecin, ses magasins et des dizaines d'autres services, on ne peut guère - fait essentiel - changer de fournisseur d'électricité, de gaz voire d'essence. Même les ramoneurs bénéficient de monopoles bétonnés par des lois.
    Le client final du secteur "énergie" est ainsi captif et ses possibilités de réduire sa consommation sont souvent limitées.

    PETITS REQUINS S'EN VONT NAGEANT SUR LES CRETES...

    Une des facettes intéressantes du dossier "éolien" est la répartition géographique des sites "prévue" par les sociétés promotrices.
    Ces sites ne se situent jamais là où les altitudes sont les plus élevées (Chasseral, Petit-Chasseral, Mont-Racine, Pouillerel, Chasseron, Suchet, Mont-Tendre et Risoux, puis la Dôle et le Crêt de la Neige) mais toujours un peu vers l'ouest, un peu plus bas, de l'autre côté...

    Et pourquoi ?

    D'une part, parce que ces régions sommitales sont parfois protégées, d'autre part, parce qu'on ne va tout de même pas rendre visible du Plateau et de partout la vandalisation des crêtes !

    Mais encore...

    Parce que la majorité des communes situées un peu à l'envers de la première chaîne (Jura vaudois, Val-de-Travers), sur un plateau ou à l'envers (Les Franches-Montagnes, qu'on ne voit pas du Vully !) sont plus petites, plus périphériques, moins riches, peuplées d'aborigènes semi-sauvage et poilus, donc moins influentes mais plus "intéressables" à des retombées financières. L'opposition y est virtuellement moindre. S'y acheter des collabos y est plus facile et moins cher.

    Les sites ont donc été choisis bien moins en fonction des vents et de critères techniques qu'en raison de plus faibles résistances des autorités et populations locales, des soutiens politiques et de l'opportunité de "cacher" les champs d'éoliennes aux gens du Plateau, aux touristes et aux admirateurs lointains des lignes bleues du Jura.

    LA POUBELLE DES MATS ET PALES

    L'Arc jurassien est ainsi devenu, grâce aux complicités loco-régionales, la poubelle à éoliennes du pays.

    Croire qu'une affaire jouant sur des centaines de millions de francs et impliquant, outre des groupes de promoteurs en concurrence, des dizaines de communes, des cantons et des rafales d'administrations peut se faire sans combinazioni relève d'une naïveté plus qu'angélique.

    MONTREZ LA VOIE !

    Gens des Franches-Montagne, vous avez été baisés, cocufiés, niqués, empapaoutés par les vendeurs d'éoliennes. Désormais, vous le savez pratiquement tous. Vous avez vu, vous avez entendu, vous avez fait les comptes. Vous êtes allés le dire aux Genevois et c'est désormais le gros petchi au Bout Du Lac. Leurs Services industriels embourbées dans des affaires éoliennes, sont dans la mouise jusqu'au menton avec un scandale financier carabiné.

    Gens des Franches, vous avez du poil au cul.

    En donneriez-vous un peu aux Neuchâtelois ? Et aux Vaudois.

    Lesquels sont un peu lents, protestants, moutonniers et pas très futes-futes.

    Ils auraient même tendance, c'est un comble, à croire leurs autorités.
    Vont-ils devenir les crétins des crêtes ?


    sommaire-1

    contact: courriel@touche-pas-a-mes-cretes.ch